L’engagement des jeunes contre l’insalubrité

Association ASP au quartier SALSA de Port-Gentil

La situation est préoccupante. Dans les quartiers précaires des villes du Gabon, les quantités d’ordures et de déchets divers cohabitent avec les populations.  Or les questions environnementales, intimement liées à la santé de l'homme, le maintien de l'écosystème et du climat font l'objet depuis quatre décennies de réflexions réunissant les décideurs politiques, les autorités publiques et  les autres experts sur les grandes places mondiales.

De ce fait, les membres de l’association  ASP viennent de lancer, officiellement, une activité  de lutte contre l’insalubrité au quartier Salsa au bénéfice des populations riveraines, dans le 4e arrondissement de Port-Gentil. Non seulement les 15 jeunes mobilisés pour l’opération effectuent le nettoyage mais mènent également une action de sensibilisation de proximité sur les notions d’hygiène auprès des ménages.

A retenir

  • Les membres de l’association ASP viennent de lancer, officiellement, une activité de lutte contre l’insalubrité au quartier Salsa.
  • 15 jeunes mobilisés pour l’opération effectuent le nettoyage mais mènent également une action de sensibilisation de proximité sur les notions d’hygiène auprès des ménages.
  • Le PRONAGUP a permis à ce jour à 18 associations ou groupements d’intérêt économique ; les pré-collecteurs, de bénéficier d’une avance en fonds de roulement de l’ordre de 2 millions de francs CFA chacune

Cette descente sur le terrain intervient après la remise des kits de nettoyage aux pré-collecteurs des déchets ménagers le 1er  Septembre 2013, par le Programme National de Gestion Urbaine Partagée (PRONAGUP) dont les objectifs principaux s’articulent autour de l’amélioration du cadre de vie des quartiers sous intégrés, la promotion des emplois de proximité des populations pauvres, mais également sur amener les mairies à prendre en compte l’offre des services municipaux de ces prestataires.

« Nous ne sommes pas venus dans un but politique, mais pour contribuer à l’amélioration du cadre de vie de ce quartier », précise Thomas Ondeno Tete, président de l’Association Service plus , association de développement communautaire créée en 2004. L’implication des populations de Salsa est importante, au regard de l’insalubrité insoutenable constatée lors des différentes opérations d’évaluation sur le terrain.

Dans le cadre de son appui technique au Programme National de Gestion Urbaine Partagée des Déchets solides ménagers (PRONAGUP), le PNUD a permis le déploiement de ce projet dans trois grandes villes du Gabon Libreville, Port-Gentil et Oyem.

Ce projet vise principalement l’amélioration du cadre de vie des populations des quartiers sous-intégrés, la promotion d’emplois de proximité pour les jeunes et la prise en compte de ces espaces dans l’offre globale de services d’hygiène et d’assainissement.

Dans son plan d’action contre l’insalubrité dans la ville, l’ASP envisage la mise à disposition  de sacs poubelles aux ménages après souscription d’un abonnement. Ces actions de proximité nécessitent des équipements adaptés pour  s’attaquer aux tas d’immondices et autres détritus rencontrés dans les zones sous-intégrées de Port-Gentil. « Nous avons un défi à relever, c’est de convaincre les habitants à partager la notions de propreté ?», dit Thomas Ondéno.

A ce jour, le PRONAGUP a permis à 18 associations ou groupements d’intérêt économique ; les pré-collecteurs,  de bénéficier d’une avance en fonds de roulement de l’ordre de 2 millions de francs CFA chacune, d’une dotation en matériel et de formations pour une meilleure gestion de leurs activités.
"La propreté de nos quartiers est une chose qui devait tenir à cœur chaque citadin, car notre santé en dépend", rappelle le président de l’ASP.

C’est pourquoi à travers des sensibilisations à domicile, l’ASP voudrait amener le maximum d'habitants à adhérer à ce processus amorcé par l’état gabonais via la PRONAGUP et tous les partenaires au développement.

Pour les habitants de Salsa, l’initiative est salutaire. En effet, « les fumiers sauvages naissent chaque jour et l’insalubrité dans le quartier devient insupportable.La seule et unique façon d’adhérer à ce projet, c’est de garder nos concessions dans un état de propreté et de jeter les ordures dans les bacs ou bennes appropriés », conclut un des jeunes.

Comme pour dire que ce projet suscite un intérêt grandissant qui devrait être dupliqué dans d’autres villes du pays.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe