Inverser la tendance du paludisme dans Département Sanitaire de Ndougou

Vaccination d'un enfant pendant la campagne de vulgarisation dans la ville de Gamba

Avec plus de quarante ans d’existence, Gamba, ville  lagunaire,  chef-lieu du département de Ndougou, dans la région sanitaire maritime, compte environ 9 000 habitants (soit 80% de l’ensemble du département), présente une particularité, celle d’être une création de la société Shell Gabon. Le reste de la population du département de Ndougou est reparti sur 3 cantons et 11 villages  situés  au bord des lacs,  lagunes et fleuves.

A retenir

  • Le PODSN a permis depuis le début de son exécution de renforcer les connaissances du personnel de santé (composé à 71% d’auxiliaires de santé), des relais communautaires du département de Ndougou sur les maladies
  • Le projet a permis de prendre correctement en charge, selon les directives nationales, les cas de paludisme, de tuberculose, des IST et de Sida
  • Sur 369 cas de paludisme enregistrés en 2013, seuls 85 (56 hommes et 29 femmes) ont nécessité une hospitalisation et une prise en charge correcte. Aucun décès dû au paludisme n’a été enregistré sur la même période

Depuis fin 2010, le PNUD et Shell Gabon apportent un appui technique et financier au Ministère de la santé, via le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et le centre médical de Gamba pour inverser la tendance du paludisme dans le département de Ndougou. Cet appui s’effectue à travers des actions préventives et curatives menées par le dit Ministère. Il entre dans le cadre du projet  d’appui à l’Opérationnalisation du Département Sanitaire de Ndougou (PODSN) dans sa composante : Appui à la lutte contre le paludisme qui nous donne l’occasion de mettre en lumière le rôle du PNUD dans la réalisation du projet.

« Les moustiques nous embêtent beaucoup à la maison en perturbant notre sommeil. La moustiquaire imprégnée d’insecticides à longue durée d’efficacité que je viens de recevoir va beaucoup me protéger contre les moustiques lorsque je vais l’installer et dormir dessous. Merci au projet santé communautaire et au PNUD qui m’ont permis d’en avoir une » se réjouit MASSANGA Edwige, 33 ans, main-d’œuvre non permanente du Conseil Départemental de Ndougou.
MOUNDANGA Robert, 56 ans, retraité, habitant le village PITONGA reconnait que ce projet est très important et demande même que ce dernier puisse se poursuivre. « Depuis que nous nettoyons nos concessions et dormons sous moustiquaire imprégnée, nous enregistrons moins de cas de paludisme dans notre village. Le projet nous a beaucoup aidé et sensibilisé sur le paludisme, la tuberculose, le Sida et l’importance des vaccins » précise-t-il.

Le PODSN a permis depuis le début de son exécution de renforcer les connaissances du personnel de santé (composé à 71% d’auxiliaires de santé), des relais communautaires du département de Ndougou sur les maladies. Il a permis de prendre correctement en charge, selon les directives nationales, les cas de paludisme, de tuberculose, des IST et de Sida.  « Grâce au projet, le plateau technique du laboratoire du centre médical a été amélioré. Nous sommes régulièrement approvisionnés en intrants de laboratoire, en  antibiotiques, en ARV et en vaccins et le réseau électrique du CMG a été réhabilité. Nous avons bénéficié d’un groupe électrogène de relais et de trois chaines de froid pour la conservation des vaccins et des réactifs » indique avec enthousiasme, le Dr ABESSOLO NDONG Daniel, 59 ans, Médecin chef du Centre Médical de Gamba.

En 2013, poursuit-il, que 8405 actes de laboratoire ont été posés dont 4855 à la suite d’une consultation médicale. En dehors des consultations prénatales, le CMG a enregistré dans la même année, 4971 consultations médicales, toutes causes confondues contre 6692 en 2012 sur une population desservie de 8700 habitants. Sur 369 cas de paludisme enregistrés en 2013, seuls 85 (56 hommes et 29 femmes) ont nécessité une hospitalisation et une prise en charge correcte. Aucun décès dû au paludisme n’a été enregistré sur la même période
« Nous apprécions à juste titre les effets des multiples campagnes de prévention des maladies et de vaccination que nous avons organisées en faveur des populations grâce au projet. Nous devons continuer la lutte contre les maladies même si nous ne recevons pas régulièrement les médicaments, les vaccins et l’appui de l’Etat gabonais à cause de l’enclavement de Gamba. Les résultats que nous enregistrons sont principalement attribuables au  projet qui couvre l’essentiel de nos besoins et contribue à rendre véritablement opérationnel le département sanitaire  de Ndougou.» confie-t-il.

Bien que depuis 2003, le paludisme constitue la principale cause d’hospitalisation chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes du département de Ndougou, les activités de lutte contre le paludisme, avec notamment la distribution de plus de 4000 moustiquaires imprégnées, l’administration du traitement préventif intermittent complet aux femmes enceintes ont permis de ne plus enregistrer le décès de femmes enceintes et d’enfants de moins de 5 ans au Centre Médical de Gamba depuis 2011.
Toutes ces actions témoignent de l’adhésion et de l’implication des autorités et des communautés locales à l’atteinte des objectifs du projet et à leur pérennisation.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe