OMD : une amélioration progressive mais lente

10 juil. 2013

Photo: PNUD.

 

« Moins de 1 000 jours à courir avant l’échéance des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ». Le décompte lancé en avril dernier par le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon, traduit l’urgence qu’il y a à réaliser ce projet mondial.

Cependant, en dépit des efforts fournis et de l’appel incessant du Secrétaire Général en faveur d’un monde émancipé de la misère, les attentes demeurent. Cette inquiétude se mesure au niveau du Gabon où la santé de la mère et de l’enfant, demeure un sujet de santé public primordial. L’adhésion du Gabon aux initiatives nationales, continentales et internationales en matière de santé témoigne de la volonté de l’Etat gabonais à réaliser ses engagements vis-à-vis de la population gabonaise dans l’amélioration substantielle de sa condition de vie.

Mais les résultats issus des statistiques des phases 1 et 2 de l’Etude Démographique de la Santé (EDS), [voir tableau ci-dessous] au niveau des points portant sur la santé maternelle et infantile, correspondant respectivement aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) 4 et 5, traduisent la nécessité d’insister sur la réduction du taux de mortalité chez la mère et l’enfant. Des politiques tels que la prise en charge et le suivi de la mère durant la grossesse et post-maternité grâce à la mise en place par l’Etat gabonais de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), sont encourageantes mais pas assez  satisfaisants. Des avancées notables mais des efforts à décupler. L’identification des difficultés liées à la réalisation des Objectifs 4 et 5 permettront d’optimiser au mieux la réduction réelle de la mortalité maternelle et infantile.

Un rappel réédité par le Secrétaire Général Ban Ki-Moon sur cette problématique: « Les OMD représentent historiquement l’effort le plus efficace de lutte contre la pauvreté au niveau mondial, (…) Ils ont contribué à la définition de priorités mondiales et nationales, à la mobilisation des gens et à l’obtention de résultats remarquables.»

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe