Sensibilisation à la résolution de la problématique du braconnage transfrontalier sur l’axe Ivindo-Djoua et route Avima

4 oct. 2013

Photo: PNUD.

La mission de sensibilisation sur les mesures coercitives et d’accompagnement dans la lutte contre le braconnage et la fragmentation des populations de grands mammifères  de l’espace de la Tri-nationale de Dja-Odzala-Minkébé (TRIDOM) à travers le maintien et/ou le rétablissement de la connectivité des massifs en vue de préserver l’intégrité écologique de la zone a eu lieu le 04 octobre 2013 a l’hôtel Mvet Palace d’Oyem.


Ouverts par le Préfet du Département du Woleu (Oyem)  représentant le Gouverneur de Province empêché, entouré par ses collègues des Départements du Haut-Ntem (Minvoul) et de l’Ivindo (Makokou), les travaux ont regroupé une trentaine de participants notamment les autorités politico-administratives. Ils ont par la suite été co-présidés par les deux préfets hôtes.

« Le Gabon a une responsabilité mondiale dans la gestion des écosystèmes forestiers. Et cette sensibilisation nous permet de prendre davantage conscience de la nécessité de sécuriser l’espace TRIDOM » a notamment déclaré le Préfet du Département du Woleu pour souligner l’importance que revêt cette activité.


Les résultats attendus étaient entre autres, la sensibilisation des autorités politico-administratives sur les mesures coercitives et d’accompagnement envisagées contre les installations anarchiques et le braconnage des éléphants sur les axes Ivindo-Djoua et sur la route Avima. On attendait également de cet atelier des échanges autour des actions et des procédures à entreprendre ainsi que le calendrier des opérations.

Il est important de rappeler que cette activité s’est déroulée dans le cadre du Projet de Conservation de la Biodiversité Transfrontalière dans l’interzone du Dja-Odzala-Minkébé entre le Cameroun, le Congo et le Gabon (Projet TRIDOM), conformément à son mandat sur cet espace TRIDOM qui couvre 147 000 km² et 10 aires protégées soit 7,5% de la superficie du Bassin du Congo.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe