Célébration de la journée internationale de femme au Gabon : une mobilisation massive pour une planète 50/50 d’ici 2030.

8 mars 2017

Mme Marie-Evelyne Petrus-Barry, Représentant Résident du PNUD au Gabon saluant Mme Madame Cynthia Akuetteh, l'ambassadeur des Etats Unis au Gabon. Photo: Moctar MENTA / PNUD

Le mercredi 08 mars 2017, le Gabon, à l’instar du reste du monde, a célébré la journée internationale de la femme au travers d’une multitude d’activités. L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe et le monde occidental, au début du XXe siècle.

Le thème choisi pour 2017 est : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d’ici 2030 ». Au Gabon, tout le système des Nations Unies conduit- par le Coordonnateur Résident Marie-Evelyne Petrus Barry- s’est mobilisé pour célébrer cette journée. Elle a commencé par le lancement officiel du salon « Anto Business » pour l’autonomisation de la femme et la réduction de l’inégalité des genres, organisé par l’association Golden Women. Outre plusieurs responsables des Nations Unies, ce salon a enregistré la participation de trois Ministres d’Etat, l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique et la Directrice de l’Agence Nationale de la Promotion des Investissements (ANPI) entre autres. Saluant le lancement de cette initiative, le Ministre de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Monsieur Biendi Maganga Moussavou, a annoncé le lancement prochain d’un espace exclusivement dédié à l’entreprenariat féminin : le Women Business Center, un  espace financé par la Banque mondiale en soutien à l’entreprenariat féminin.

Marraine de l’évènement, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Gabon a vivement félicité l’initiative, premier du genre au Gabon : « Je pense que ces jeunes femmes peuvent changer le monde, si elles entreprennent. Elles contribuent déjà à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles par la promotion d’une croissance partagée et durable, le plein emploi productif et un emploi décent pour tous ». Pour sa part, l’ambassadeur des Etats-Unis au Gabon s’est félicité de son rôle de femme à la tête d’une des plus grandes représentations diplomatiques au Gabon.

Un autre point culminant de la journée du 08 mars 2017 fut la table ronde sur « le rôle de la femme dans la résolution des conflits en vue de la construction d’une culture de paix », organisée par le système des Nations au Gabon et le Médiateur de la République. Cette table ronde était le lieu pour le Coordonnateur Résident des Nations Unies de livrer le message du Secrétaire Général des Nation Unies à l’occasion de la journée du 08 mars : « Malgré quelques progrès, ce sont les hommes qui occupent presque toutes les positions de pourvoir, et l’écart économique entre hommes et femmes est en train de se creuser, sur fond de mentalités arriérées et de machinisme ambiant », a dit Mme Marie-Evelyne Petrus Barry .

Pour sa part, le Médiateur de la République- Madame Laure Olga Gondjout-, au travers d’un discours vibrant et patriotique, a appelé tous les fils et filles du Gabon à un sursaut pour la culture de la paix : « …la présence massive, riche et diversifiée ce jour à un moment critique de la Vie de notre pays , le Gabon de nos mères, sœurs et filles, est la démonstration par la preuve que les femmes ont choisi le Gabon débout, le Gabon uni, le Gabon fort, le Gabon qui se doit de se réconcilier avec ses valeurs légendaires ».

La journée a pris fin avec une soirée culturelle à l’Institut Français de Libreville sous la bannière de la culture de la paix au Gabon. L’artiste engagé Annie Flore BATCHIELLILYS a fait vibrer le cœur des spectateurs avec des notes musicales mélodieuses et engagées.