Célébration de la Journée Internationale de la Femme : le système des Nations Unies contribue au lancement du plan décennal de la femme gabonaise.

9 mars 2018

M. Stephen Jackson, Coordonnateur Résident du système des Nations Unies au Gabon (à droite) et Mr Emmanuel Issoze Ngondet, Premier Ministre du Gabon. Photo: Moctar MENTA / PNUD

Placée sous la thématique « L’heure est venue, les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes », le système des Nations Unies au Gabon s’est fortement mobilisé pour la célébration la journée internationale des femmes le 08 mars 2018 à Libreville, en présences des membres du gouvernements, du corps diplomatique et de plusieurs associations féminines.

A cette occasion, M. Stephen Jackson, Coordonnateur Résident du système des Nations Unies au Gabon a rappelé que ce thème permet de comprendre qu’il est temps de transformer les dynamiques existantes en action, de favoriser l’autonomisation des femmes dans tous les contextes, ruraux ou urbains et de célébrer les activistes qui travaillent sans relâche à revendiquer les droits des femmes et à réaliser leur plein potentiel. Il affirme entre autres que « L'heure est venue de mettre fin au harcèlement sexuel et à la violence, de mettre fin à la violence envers les femmes, de promouvoir la participation politique des femmes, de réduire l’écart salarial entre hommes et femmes et d’assurer l’égalité des chances pour les femmes rurales ».

Le Premier Ministre, M. Emmanuel Issoze Ngondet a pour sa part préciser que « la femme est le plus souvent la première et la plus grande victime de la pauvreté, de la discrimination et de la violence de tous genres. » Ajoutant que ce thème est donc pour lui « une interpellation forte des femmes, appelées dorénavant à s’autosaisir de leur destin et à être ainsi des actrices de leur développement. »

Cette journée a été l’occasion pour deux actions majeures en faveur des femmes du Gabon : le lancement du Plan décennal de la femme gabonaise et la présentation du Réseau Panafricain des femmes pour la culture de la paix. Le Réseau a été mis en place avec l’appui du système des Nations Unies au Gabon dans le but d’impliquer au premier plan, les femmes dans la culture de paix au niveau africain.

Enthousiaste de ces actions salutaires mettant en exergue l’activisme féministe, Mme Clotilde Chantal Mboumba Louey, ministre délégué auprès du Premier Ministre chargée de la Décénnie de la femme, de l’égalité des chances et de l’investissement humain, a souligné, lors de cette célébration qu’il « s’agit ici de changer notre façon de penser et d’agir à l’égard de la femme, mais également de booster cette dernière à être actrice de son développement. C’est en cela que l’autonomisation de la femme et de la jeune fille est une impérieuse nécessité en ce 21ème siècle. » 

Le Coordonnateur Résident du système des Nations Unies a clos son propos en rappelant que l’activisme de la femme constitue une force essentielle pour réaliser les promesses de l'agenda 2030 et des Objectifs de développement durable. Les 17 objectifs — la fin de la pauvreté, la croissance équitable et l'éducation de qualité pour tous — étant étroitement liés, leur réalisation passera inéluctablement par l'égalité entre les sexes.

A la suite de la cérémonie protocolaire, trois thématiques ont été développées pour outiller les femmes sur (1) les effets de la participation des femmes au marché du travail sur l’économie gabonaise, (2) l’activisme des femmes dans la vie de la Nation et (3) les régimes matrimoniaux au Gabon.

La première thématique développée par Monsieur Marcos POPLAWSKI-RIBEIRO, Représentant du FMI et une psychologue du travail au sein Ministère du travail, a révélé que les femmes représentent un peu plus de la moitié de la population mondiale mais leur contribution à la croissance et au bien-être est inférieur à son potentiel, avec de graves conséquences macroéconomiques.

A travers la deuxième thématique, Mme Yvette ESSONGUE, Enseignante, a révélé que plus le nombre de femmes activistes était important plus la Nation à laquelle elles appartiennent était développée.

Par contre, dans l’exposé de la troisième thématique, Mme Honorine Nze Bitéghé, Avocat et ancien ministre, a montré dans quelle mesure les droits des femmes sont généralement remis en cause dans les régimes matrimoniaux.

Après ces conférences, les participantes ont bénéficié des expériences de certaines activistes gabonaises comme Angélique Ngoma, Député et ancien ministre, Honorine Nze Bitéghé, Avocat et ancien ministre et Mbenga, traditionaliste.

 

UNDP-GA-JIF_2018_FAMILY_PICPhoto de famille à la fin de la cérémonie protocolaire. © Moctar MENTA / PNUD Gabon

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe