Concertation des points focaux techniques PNUD et des points focaux opérationnels FEM des trois pays pour préparer l’avenir du projet TRIDOM

31 mars 2014

C’est le cadre d’un hôtel de Douala qui a accueilli les 31 mars et 1er avril 2014 la réunion des points focaux techniques PNUD et points focaux opérationnels FEM des pays de l’espace TRIDOM ; le Cameroun, le Congo et le Gabon.

Cette réunion technique avait pour objectifs de faire  la conciliation entre le rapport de revue de mise en œuvre du projet (PIR) de juillet 2013 avec le niveau actuel d’avancement    mais également d’ouvrir des discussions en vue de créer les conditions de mutualisation des fonds FEM 6 de chaque Etat partie dans le cadre d’un éventuel TRIDOM II.

Dirigés par le point focal opérationnel FEM du Cameroun, pays hôte de la réunion, celle ci devait permettre de sensibiliser suffisamment les points focaux FEM, sur les acquis du projet à date et les besoins en lien avec les priorités nationales de chaque pays.

L’examen du PIR a montré qu’à ce jour, la mise en œuvre du projet a connu de nombreuses avancées significatives mais le projet gagnerait à améliorer sa façon de rapporter et  que les nombreuses informations fournies soient mieux présentées afin de renseigner les indicateurs de façon plus substantive.

Par la suite, les échanges ont portées sur les scénarii possibles de mutualisation des fonds FEM. Et l’occasion de la présence du point focal opérationnel FEM du Cameroun, également représentant africain pour les négociations en vue de la reconstitution des fonds FEM pour la période opérationnelle 2014-2018 (FEM 6), a permis d’être informés sur les niveau d’allocations prévisionnelles par pays ainsi que les flexibilités possibles.

Pour aboutir à cette mutualisation des fonds, il a toutefois été retenu que suivant un feuille de route élaborée pour l’occasion, un plaidoyer doit être mené conjointement pendant les concertations nationales dans chaque pays afin d’inscrire les priorités de chaque segment TRIDOM.

Quelques recommandations ont été faites pour mettre en musique tous les éléments techniques nécessaires en vue de préparer activement une seconde phase au Projet de conservation de la biodiversité transfrontalière dans l’interzone Dja-Odzala Minkébé entre le Cameroun, le Congo et le Gabon, une zone il faut le rappeler qui s’étend sur près de 147 000 km² et qui compte une dizaine d’aires protégées.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe