Séminaire de formation et de renforcement des capacités en matière de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux en milieu universitaire.

23 mai 2015

 

 Le siège de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), sis au quartier London (feux tricolores) à Libreville, abritera les 26, 27 et 28 mai 2015 un séminaire de formation et de renforcement des capacités destiné aux professeurs de l’enseignement supérieur, conjointement organisé par la Commission Nationale de Lutte Contre l'Enrichissement Illicite(CNLCEI) et l’Agence Nationale d'Investigation Financière (ANIF) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), dans le cadre du projet d’insertion des modules anti-corruption dans les programmes des universités et grandes écoles.

 

 

 

Trois (03) experts universitaires gabonais (Pr Etienne NSIE ; Dr Marcelle IBINGA, ép. ITSITSA  et  Dr Mike MOUKALA) procéderont à  la vulgarisation de la Convention des Nations Unies contre la corruption (Convention signé en 2003 à Mérida, au Mexique)  et au renforcement des capacités de 24 enseignants  des facultés  et grandes écoles  pour  un combat efficace contre la corruption  dans leurs établissements et les sensibiliser sur les dangers et  l’impact du phénomène sur l’économie nationale.

 

 

 

La formation des formateurs  s’articulera autour de sept (07)  sessions : « l’appréhension de la corruption par l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) qui soutient notamment l’appropriation par les universitaires du contenu de la Convention des Nations Unies contre la  Corruption) ;  les instruments juridiques de la lutte contre la corruption ; les enjeux pédagogiques de la lutte contre la corruption ; le cadre juridique et institutionnel de la lutte contre la corruption ; les organes de la  lutte contre la corruption au Gabon ; les institutions de la lutte et la corruption au Gabon ».

 

 

 

Le rendez-vous de  mardi prochain,  s’annonce  comme l’acte 1 de la mise en œuvre du Document de Stratégie de Lutte contre la Corruption et le Blanchiment des Capitaux (DSLCCBC).  Le projet a été officiellement lancé,  le 19 mai 2015 à Libreville   au cours d’une cérémonie, par le  Premier –Ministre, Pr Daniel ONA ONDO.

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe