Gabon

Centre de presse

Requêtes médias
Vue de l'assemblée lors de la rencontre de Bissoma. Photo: Moctar MENTA / PNUD

Dans le cadre de la mise en place du projet « Récupération des déchets agricoles et forestiers au Gabon pour une énergie durable », une équipe du PNUD accompagnée des représentants du ministère de l’Environnement du Gabon a séjourné dans le Canton Anengué, département de Bendjé dans la Province de l’Ogooué-Maritime, du 18 au 21 avril 2019, pour évaluer les potentialités du canton, lui permettant de recevoir et conduire le projet.

La mission était composée entre autres des agents du PNUD dont Célestin Tsassa (conseiller économique), Moctar Menta (spécialiste en communication), du Ministère de l’Environnement, Gyslin Mbye Ntoma et Trésor Avono Ondo.

Cette mission fait suite à deux autres missions du même ordre, conduites successivement dans la Remboué (Estuaire) et Bikondom (Woleu-Ntem) pour d’une part, informer les populations sur les objectifs du nouveau projet et d’autre part, collecter des informations spécifiques sur la capacité des localités à accueillir et conduire efficacement le projet. Il s’agit en autres des informations telles que l’importance des activités agricoles et forestières pour assurer la disponibilité des déchets, la matière première indispensable au projet.

Pour rappel, le projet « Récupération des déchets agricoles et forestiers au Gabon pour une énergie durable » vise la transformation des déchets agroforestiers en briquettes de charbon écologique destinées à des installations de cuisson des aliments et à la production d’électricité. Il s’inscrit à la fois dans une optique d’atténuation par la valorisation de la biomasse, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la réduction de la coupe des bois pour des usages domestiques et le gaspillage des déchets non utilisés issus de l’exploitation forestière et enfin à la diversification des sources de revenu des populations.

Dans le cadre de cette mission de trois jours, l’équipe du projet a pu rencontrer les populations de deux principaux villages du canton Anengué : Paguielou et Bissoma.

Lors des rencontres, M. Célestin Tsassa du PNUD, a présenté les grandes lignes du projet bioénergie qui sont : i) valoriser les déchets agricoles et forestiers par leur transformation en briquettes de charbon ;  ii) disposer d’une source d’énergie renouvelable pour la cuisson des aliments et la production de l’électricité ; iii) fournir de l’électricité à la population de manière régulière et avec la participation des populations elles-mêmes ; iv) créer un environnement favorable aux activités génératrices de revenu directement par la production des briquettes et indirectement à travers l’utilisation de l’électricité pour la petite transformation. Il a par ailleurs, insisté sur « la nécessité de la disponibilité de matières premières en abondance et surtout d’un fort engagement des populations pour la réussite du projet ».

Il est ressorti des échanges avec les populations présentes que le canton Anengué qui compte environ 778 habitants (recensement de 2013) que : l’agriculture et la pêche constituent les principales activités des habitants et on note la présence d’importantes exploitations forestières (export des grumes, sciage et export de madriers et planches). Les populations par la voix du chef de regroupement ont rassuré la délégation sur « la disponibilité de matières premières issues des multiples exploitations agricoles et forestières et surtout assurer de la disponibilité d’une main d’œuvre jeune, abondante et très motivée ».

Les populations ont également porté à la connaissance de la mission un certain nombre de défis auxquels le canton est confronté au nombre desquels le manque d’électricité, le manque d’eau potable, le manque d’activités génératrices de revenus, la destruction répétée des champs de culture par les pachydermes etc.

Aux termes de la mission, la délégation a pris congé des populations, très satisfaite des informations recueillies pour lui permettre d’évaluer la possibilité d’implantation du projet dans le canton Anengué.

Photo de famille avec les populations locales à la fin de la rencontre de Bissoma. Photo: Moctar MENTA / PNUD

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Gabon 
Aller à PNUD Global