Projet de Récupération des déchets agricoles et forestiers pour une énergie durable

Contexte

Les déchets agricoles et forestiers ne font pas l’objet de valorisation systématique au Gabon. Les déchets, notamment forestiers sont ainsi perdus, alors que leur valorisation pourrait procurer d’importants bénéfices, ce qui serait aussi en phase avec le Plan Gabon Vert du Plan stratégique Gabon Emergent qui vise le développement durable. Pour un pays couvert à 87% par la forêt, et disposant d’une industrie forestière importante, toutes les 9 provinces du Gabon connaissent l’exploitation forestière, on peut donc apprécier l’ampleur des déchets forestiers perdus, sans valorisation.

C’est dans cette optique que le bureau du PNUD au Gabon voudrait aider les communautés locales et périurbaines à valoriser les déchets agricoles et forestiers. Le projet intitulé « Récupération des déchets agricoles et forestiers au Gabon pour une énergie durable» est un projet pilote novateur visant à transformer les déchets agroforestiers en briquettes de charbon écologique destinées à des installations de cuisson et à la production d’électricité. Les biquettes (biochar) ainsi produites seront utilisées pour la cuisson des aliments et la production de l’énergie électrique. Ce projet s’inscrit à la fois dans une optique d’atténuation par la valorisation de la biomasse, la réduction des gaz à effet de serre, la réduction de la coupe des bois pour des usages domestiques et le gaspillage des déchets non utilisés issus de l’exploitation forestière. C’est aussi une opportunité pour les communautés impliquées vivant près des zones d’exploitation forestière de diversifier leurs sources de revenu ainsi que de produire leur propre électricité. De nombreuses localités dépourvues d’électricité et connaissant l’activité forestière pourraient faire l’objet de cette expérience pilote au Gabon.

Cette initiative contribuera à la réduction de la pauvreté, à la dégradation des forêts et à l’inspiration d’une nouvelle vocation pour les jeunes du secteur privé. Cette nouvelle initiative de production de biochar est la première du genre dans le pays. Cette initiative requiert un partenariat fort pour sa mise en œuvre avec les institutions nationales (Ministères en charge des forêts, de l’agriculture, de l’environnement, de l’économie, de la décentralisation), les organisations de la société civile, les organisations communautaires et celles du secteur privé. Les organisation de la société civile, autre que le secteur privé seront aussi fortement impliquées dans la mise en œuvre du projet.

Vision stratégique

En tant que contribution à l'initiative REDD +, ce projet est transformateur puisqu'il encouragera un nouveau partenariat avec le secteur privé (agro-industrie) par le biais d'un financement mixte et d'un cofinancement pour la mise en œuvre d'activités de projet conjointes et / ou parallèles. L'utilisation de déchets agricoles et forestiers, de copeaux de bois, déchets de canne à sucre et d'autres résidus agricoles pour produire du charbon, cuire les aliments et produire de l'électricité est une source de création d'emplois verts dans divers sous-secteurs (collecte, transport, la fabrication de poêles, la vente au détail sur les marchés, etc.) de la production de biochar. Ces chaînes de valeur contribueront à réduire la pauvreté en générant une source alternative de revenus pour les communautés bénéficiaires.

Le projet bénéficiera dans sa phase initiale à deux provinces sélectionnées pour leurs caractérisées agricoles et forestières ainsi que la concentration des zones périurbaines. Ces provinces doivent aussi disposer d’un pool d'expertise technique pour reproduire l'expérience et en faciliter la diffusion et l’application à grande échelle. Ce projet a aussi un potentiel de reproductibilité forte dans d'autres provinces et départements confrontés aux mêmes défis.


Alignement sur les cadres stratégiques nationaux et internationaux

Au niveau national, ce projet est aligné au plan stratégique Gabon émergent, à la NDC (Contributions Nationales Volontaires) pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre que le Gabon a présentée à la COP 21 à Paris comme engagement national.  Ainsi, le projet est parfaitement aligné sur du Plan de relance économique à travers deux axes stratégiques :

1-     Axe 2 : Accélérer la croissance économique et en diversifier les sources ;

2-     Axe 4 :  Assurer une gestion durable des ressources pour les générations futures.

Il est également aligné sur le Plan cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (2018-2022) qui stipule que  «  D’ici 2022, la qualité de la budgétisation des secteurs sociaux est significativement améliorée et les populations, notamment les plus vulnérables, ont davantage utilisé les services sociaux de base de qualité. » Enfin, il cadre avec les domaines de réalisation clé du Plan stratégique du PNUD 2018-2021: éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes - et garder les gens hors de la pauvreté ; accélérer les transformations structurelles pour le développement durable, notamment par des solutions innovantes qui ont des effets multiplicateurs à travers les ODD.

Objectifs et résultats escomptés

L’objectif du projet est de contribuer à la transformation des déchets agroforestiers en briquettes de charbon écologique destinées à des installations de cuisson des aliments et à la production d’électricité. Ce projet s’inscrit à la fois dans une optique d’atténuation par la valorisation de la biomasse, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la réduction de la coupe des bois pour des usages domestiques et le gaspillage des déchets non utilisés issus de l’exploitation forestière. C’est aussi une opportunité pour les communautés impliquées vivant près des zones d’exploitation forestière de diversifier leurs sources de revenu ainsi que de produire leur propre électricité. De nombreuses localités dépourvues d’électricité et connaissant l’activité forestière pourraient faire l’objet de cette expérience pilote au Gabon.

Partenariats de mise en oeuvre

Ce projet a une approche intégrée et plusieurs partenaires principaux dans son exécution. L’approche intégrée permet aux institutions nationales de renforcer leur synergie dans de le domaine des bioénergies et du développement durable. Les directions concernées sont les suivantes : Ministères en charge du développement durable, de l’industrie forestière, de l’agriculture, de l’environnement, de l’énergie, de l’économie et de la décentralisation (pouvoirs locaux).

 

 

Statut:

Ongoing

Date de début de projet:

juillet 2013

Date de fin estimée:

décembre 2022

Domaines prioritaires:

  • inclusive growth
  • Bureau de projet:

    UNDP in Gabon

    Partenaire d'exécution:

    United Nations Development Programme

    Funding Support by

    Nom du donateur

  • United Nations Development Pro
  • Government Of Gabon
  • Montant attribué

    1 282 424 $

    Prestations pour le dernier exercice comptable

    2021 180 651 $

    2020 158 822 $

    2019 141 738 $

    2018 130 865 $

    2017 155 063 $

    2016 9 211 $

    2015 56 670 $

    2014 151 670 $

    2013 93 685 $

    Explore more

    Chargement en cours…
    Chargement en cours…
    Chargement en cours…
    Chargement en cours…

    PNUD Dans le monde

    Vous êtes à PNUD Gabon 
    Aller à PNUD Global